Le gamma d'un écran plat

Lorsqu'on veut représenter la courbe correspondant au gamma d'un moniteur, c'est traditionellement la courbe d'un écran cathodique qui fait référence. C'est une courbe très simple de forme hyperbolique.

La réponse d'un écran plat ne correspond pas à cette courbe gamma classique car la technologie CLD ou TFT entraîne des dérives dans les hautes et basses lumières qui déforment localement la courbe. Dans son ensemble la courbe ressemble plus ou moins à une courbe gamma classique, mais avec des petites bosses dues aux dérives.

Cette courbe particulière rend définitivement impossible toute tentative de calibrage à l'aide d'un simple utilitaire. Il n'y a pas de salut sans l'aide d'une sonde qui va établir un profil basé sur une table où un grand nombre de niveaux intermédiaires seront corrigés.

Fig. 1. Sur un écran plat, la distribution des tons est plus aléatoire que sur un écran CRT. Si on affiche un dégradé de gris, on voit apparaître des donimantes sur certains niveaux de luminosité ou même parfois des pertes de nuances autours des valeurs du blanc. Il est clair que pour corriger cette courbe, on ne pourra pas le faire avec la seule valeur du coefficent du gamma comme dans le cas des écrans CRT, mais il va falloire construire un profil couleur pour l'écran qui décrit la courbe sur de nombreux points. Ce profil basé sur une table sera beaucoup plus lourd qu'un profil matriciel.